Brave of Elysea

Une plaine vide, fera le sanctum de demain ou humains et Krytaens vivront enfin en paix...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le journal de Nara : Endless Rain...

Aller en bas 
AuteurMessage
Pyurrot

avatar

Messages : 184
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 33

MessageSujet: Le journal de Nara : Endless Rain...   Ven 29 Jan - 16:36

Il faisait nuit, les
étoiles brillaient, nous sommes dans un camp de Kralls sur les
terres de Verteron, la tour d'Aion illumine la nuit sombre et donne
une couleur bleutée aux étoiles, des cris de douleurs camouflé se
font entendre, dans une petite grange se trouve un couple Krytaen, la
femme est allongée tandis que l'homme met sa main sur la bouche de
celle-ci, camouflant ses cris de douleurs, la jeune femme était sur
le point de mettre au monde un enfant...




Dehors, les Kralls
sont présents, continuant leurs rondes incessantes, tandis que la
femme mettait au monde l'enfant sans aucun soin, les hurlements se
firent plus long et fort, jusqu'à ce qu'ils cessent... L'homme tenu
l'enfant dans ses bras, une petite fille était née, il se tourna
vers sa femme qui elle, regarda le ciel en souriant... « les
étoiles sont bleue cette nuit... » elle regarda son enfant en
souriant « Naraya » signifiait étoile bleu en Krytaen,
le bébé ne pleura pas, fixant sa mère qui ferma les yeux... Le
mari se tourna vers sa femme et se mit à pleurer..




Le temps passa,
Naraya commenca a travailler très jeune, elle tenait a peine debout
que les Kralls lui donnèrent du travail forcer, elle était fragile,
faible et chétive, mais, dans le camp, tout les krytaens l'adoraient
et pour cause, elle avait le don de soigner les gens sans savoir
comment, elle posa ses mains sur la blessures qui disparaissait
simplement, tout le monde était fière, son père lui disait
toujours « Rien ne t'arrivera, il faudra me passer sur le corps
pour vouloir te faire du mal » ce qui la rassurait toujours.




Naraya était une
miraculée, en effet, rare sont les enfants qui naissent dans les
camps Kralls et qui ne sont pas abattu, on ignore encore les raisons
mais les fait sont là, elle grandit dans l'éducation d'une esclave,
elle travailla le fer, la lessive, la cueillette, tout
ce qu'une enfant pouvait faire, les Kralls lui laissèrent la paix en
règle général, elle n'était pas forcément maltraitée comparé
aux adultes, mais elle travaillait toujours ardemment et sa cuisine
était vraiment excellente ce qui avait pour habitude de calmé les
Kralls vis à vis d'elle...





Mais cette façon
d'être mieux traîtée par les Kralls agacèrent pas mal d'esclaves
humains, ceux-ci trouvèrent qu'il y avait une préférence pour les
Krytaens ce qui lança une guerre interraciale entre les esclaves,
les krytaens étaient en sous-nombre et se firent rapidement démolir,
les Kralls ne dirent rien, trouvant cela naturel, alors que le groupe
humain gagnait la guerre civile d'esclave, le père de Naraya et
elle-même étaient cacher dans le lieu de naissance de la petite
fille, Naraya avait a peine 6 ans d'age humain, la porte de la grange
tomba, la troupe humaine armée de haches et de fourches,
brandillèrent leurs torches et mirent feu a la paille...





Naraya avait peur,
très peur, elle ne comprenait pas pourquoi, pourquoi vouloir cette
bataille ? Son père prit sa fille et sortit de la grange puis se
retrouva nez à nez avec toute la troupe humaine... Il regarda sa
fille puis la lança aux pieds des humains.




« C'est elle
! C'est elle que vous voulez ! C'est elle qui fait en sorte que les
Kralls nous traitent mieux que vous ! »


Naraya regarda son
père, le visage en pleure, ne comprenant pas ce que son père
disait, elle lui demanda ce qu'il faisait, pourquoi il faisait ca, «
Papa, Papa ! Ne m'abandonne pas avec eux ! » hurla t'elle a
longueur de temps !


« N'est-ce
pas ta fille que tu nous jettes aux pieds Krytaen ? » rétorqua
un humain.

Le père fixa sa
fille et dit « Cette enfant n'est pas ma fille, je ne l'ai
jamais considérée comme tel, elle est tout ce que j'ai toujours
détester ! Elle est celle qui m'a fait perdre ma femme ! Elle n'est
qu'une malédiction dans ma vie ! Je l'ai conservée car ma
conscience me le disait ! Je le faisais uniquement pour la faire
taire.. mais au combien de fois je me suis retrouvée au dessus de
toi quand tu dormais, avec une arme... je voulais te tué... le
simple fait de te voir, je voyais son visage, le visage de celle que
tu m'as enlevé !! » Hurla t'il sur sa fille. Naraya ne savait
que dire, elle qui pensait avoir un père aimant, apprend que
celui-ci avait essayer de la tuée plusieurs fois, elle était si
jeune mais pourtant, pourtant, elle n'a sut pleurer, non, la
tristesse était trop grande, ou la rage peut-être, pour que les
larmes ne puissent couler sur le moment, elle ne dit rien, baissa la
tête, son corps si frèle tremblait, la pluie tombait fortement,
elle était a quatre patte dans la boue, elle se disait qu'elle avait
assassiner sa maman, que si jamais elle n'avait put lui dire je
t'aime ou simplement la serrer dans ces bras, c'était de sa faute à
elle... elle tourna la tête vers son père qui lui, tourna le dos et
s' échappa du camp... La petite fixa son père et les quelques
Krytaens pourchasser par les Kralls..




Le temps passa, les
années aussi, Naraya fut la dernière Krytaenne du camp, les humains
l'utilisait comme bonne a tout faire, lessive, nettoyage, elle était
devenu le jouet de ses esclaves qui a force de connaître le malheur,
se devait de se défouler sur quelqu'un, la petite était jetée dans
la fausse aux porgus, dormant là-bas, mangeant même avec eux,
c'était la seule nourriture qu'elle pouvait avoir, et elle devait
survivre, bien des fois elle voulait se laisser à la mort, mais,
cette idée que son père était peut-être encore en vie dehors la
rendait en rage, cette motivation était son salut...





Naraya trainait donc
tout le temps près des humains, elle étudia leur langue de fond en
comble, malheureusement, les esclaves n'étant pas très cultivé,
elle apprit surtout des gros mots et des phrases très crues, entre
les insultes qu'elle recevait et les coups, elle n'eu la chance
d'apprendre peu de chose...





Les années
passèrent, la petite prépara un plan pour s'échapper, un plan pour
elle seule qu'elle cacha dans sa mémoire, la où personne ne
pourrait aller le chercher, elle écoutait tout ce qui se disait chez
les esclaves ou les Kralls, elle emmagasinait tout ce qui ce disait,
où commençait les mines, quel serait le nouvel itinéraire et garda
en tête le plan des mines, elle avait entendu parler des trou d'air
qu'il y avait dans certains secteur, elle espérait que les trous
étaient suffisamment grand pour elle passer mais par sécurité,
elle décida de ne plus manger avant d'y aller...





Le jour J arriva,
elle descida de quitter les lieux, quitte a en mourir, elle voulait
mourir libre et loin de ces porgus d'humains, eux qui avaient vendu
leur mère aux Kralls, elle entend encore les histoires de la grande
guerre et de ces héros, de ces généraux fière et brave et de
cette fille aux esprits, elle s'enfonça dans les mines des jours
durant, ne mangeant pas, très faible et fatiguée, dans le noir,
tout était dans sa tête, elle avançait en fermant les yeux, dans
un pari fou, d'avoir une carte fabriquée depuis des murmures
d'esclaves...





Mais un miracle
n'arrive jamais seul, elle arriva a trouver un petit champ de lumière
et sentit de l'air, elle s'avança et vit un petit trou qui donnait à
l'extérieur, une zone de verdure, si belle, elle passa la tête et
son frêle corps suivit, elle était dehors, elle fixa le temple qui
se dressait devant elle, le temple de Miraju, son regard était
éblouit par la lumière, elle ne voyait presque rien mais c'était
toujours plus beau que ce qu'elle voyait depuis sa naissance !





Soudain un hurlement
se fit entendre au alentours du temple, elle était au sol, attaquée
par un Esprit, elle hurla et chuta, se cognant la tête contre une
racine d'arbre, elle vit ensuite une paire de botte qui tourna les
talons, sans savoir pourquoi, elle agrippa la bote « Sauvez-moi »
dit elle en Krytaen et en langage humain avant de refermé les
yeux... Puis, sentant se mouvoir, elle ouvrit les yeux a nouveau et
vit Pyurrot avant de s'endormir a nouveau ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://braveofelysea.forumactif.org
 
Le journal de Nara : Endless Rain...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Dofus au journal télévisé :)
» [Journal] Votes du conseil comtal
» Journal d'un paumé (zazou X)
» Recherche une personne pour gérer un Journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave of Elysea :: [RP] Le village :: Le livre des Anges-
Sauter vers: